Comment enlever une tique ?

Avec le déconfinement et les beaux jours, rien de tel qu’une belle balade pour se changer les idées, en forêt ou en pleine nature selon ce que nous offre la campagne près de chez nous. Mais attention aux tiques car elles sont très actives de mai à octobre, dans  les zones boisées et humides, les prairies, les forêts, les herbes hautes et il n’est pas rare d’être piqué dans son propre jardin ou dans un parc en ville. Ces petits acariens parasites sont avant tout redoutés pour les nombreuses infections qu’ils peuvent transmettre (comme la maladie de Lyme ou plus rare, l’encéphalite à tique). En cas de morsure il est important d’agir vite pour extraire la tique sans danger.  

Comment repérer une morsure de tique

Une morsure indolore qui passe souvent inaperçue.

Les tiques se réfugient dans les hautes herbes et les petits buissons, à hauteur idéale des genoux et des hanche, elles attendent le passage d’une «victime» à sang chaud : oiseaux, rongeurs, chiens…et êtres humains !  En mordant, elles injectent un produit anesthésiant qui rend la morsure indolore d’où la difficulté pour les repérer. Elles se nourrissent ensuite pendant plusieurs jours du sang de leur hôte. On les retrouve dans toutes les petites zones délicates de notre corps : aisselles, aine, pli du genoux, cou, nombril, derrière les oreilles, sur le cuir chevelu. 

Un contrôle minutieux pour un retrait rapide

Dès votre retour de balade, prenez le temps de vérifier que vous n’avez pas été mordu en contrôlant toutes les parties de votre corps, particulièrement les petites zones sensibles. Il est important de faire un contrôle sans tarder car la tique doit être retirée le plus rapidement possible, idéalement dans les 12 heures qui suivent la morsure. Plus une tique infectée reste fixée longtemps sur la peau, plus le risque de transmission de maladies telles que La maladie de Lyme et la méningo-encéphalite (encéphalite à tique) augmentent.

Comment retirer une tique ?

Si vous constatez la présence d’une tique il faut la retirer avec un tire-tique en forme de crochet, c’est la solution la plus fiable pour l’extraire sans risque. Il ne faut surtout pas appliquer de produit (éther, alcool ou autres) sur la tique, ni presser l’abdomen car cela risquerait de faire régurgiter la tique et d’accroître le risque de transmission d’agents pathogènes.

Commencez par choisir un tire-tique adapté à la taille de la tique à extraire. Procédez ensuite avec calme et délicatesse, en glissant le crochet sous la tique, sans l’écraser et au plus près de la peau. Une fois le crochet en place il suffit de tourner doucement, sans tirer, jusqu’à ce que la tique se décroche toute seul. Une fois la tique enlevée, désinfectez la peau avec un antiseptique.

Ne touchez pas la tique retirée car elle peut encore piquer. Après l’avoir tué sans la toucher (entre 2 cailloux par exemple), mettez-la dans un mouchoir ou sur un bout de scotch puis jetez le tout à la poubelle. Vous pouvez aussi signaler votre morsure de tique sur le site Citique, un programme de recherche participative où les citoyens peuvent aider les chercheurs à mieux connaître les tiques.

Dans tous les cas il est indispensable de surveiller la zone de piqûre dans les semaines qui suivent (pendant 1 mois environ),  en cas de doute, consultez un médecin.

Tire-tique