Mal des transports, quand voyager donne la nausée !

Hâte de partir en vacances mais vous redoutez le voyage car votre enfant a le mal des transports ? 

La cinépathie ou mal des transports touche principalement les enfants entre 2 et 12 ans. 

Le mal des transports apparaît car son oreille interne est en conflit avec ses yeux, son cerveau enregistre un mouvement alors que ses yeux indiquent que son corps ne bouge pas et c’est la panique à bord !

Nausées, maux de tête, fatigue soudaine, transpiration excessive… Bien que bénins, ces troubles sont très inconfortables pour l’enfant. Les symptômes, dont l’intensité varie d’une personne à l’autre, apparaissent en 2 temps : d’abord un léger malaise, des nausées, une légère somnolence. Ensuite les nausées s’intensifient, la salivation et la transpiration augmentent, vertiges, maux de têtes, jusqu’aux vomissements.

Mais heureusement tous ces symptômes disparaissent rapidement après être sorti du véhicule.

Comment voyager plus sereinement ?

Pour voyager plus sereinement, prenez quelques précautions : ne pas partir le ventre vide, limiter la sensation de mouvement en plaçant l’enfant au milieu de la banquette arrière et régler la hauteur de son siège pour qu’il puisse regarder à l’extérieur, rouler avec les fenêtres entre-ouvertes, rassurer l’enfant et changez-lui les idées. Si votre enfant vomit beaucoup, prévoyez une boisson légèrement sucrée pour le réhydrater. 

Pour parer au stress, pensez à prévoir un petit sac spécial « mal des transports » dans lequel vous glisserez : une bouteille d’eau, un brumisateur, des petits bonbons à la menthe à sucer (s’il est assez grand pour ça), une tenue de rechange, des sacs hermétiques pour enfermer les vêtements souillés, des sacs pour vomir bien hermétiques et adaptés à leur morphologie.

Bon voyage !