Poux : 4 gestes simples pour les éviter

Quand nos enfants entrent à l’école, nous avons souvent l’impression que les poux sont une fatalité. Pourtant avec un peu de méthode et quelques gestes simples de prévention, vous pourrez mettre toutes les chances de votre côté pour que ces indésirables ne s’installent pas sur la tête de votre enfant et sur celles de tous les autres membres de la famille !

1- J’attache les cheveux

Les poux migrent d’une tête à l’autre par le contact de cheveux non attachés ou qui viennent à se détacher. Le pou ne saute pas, mais avec ses pinces il s’agrippe très facilement dès qu’il est en contact avec un cheveu. La première mesure préventive est donc d’attacher les cheveux, surtout quand ils sont longs. C’est le moment de tester différentes coiffures pour bien maintenir les cheveux. Les classiques tresses et chignons sont idéaux pour empêcher les petites mèches de voler au vent, ils réduisent ainsi le risque d’être contaminé par une tête déjà infestée de poux.

2- Je profite de l’efficacité des huiles essentielles

Certaines huiles essentielles comme la lavande et l’arbre à thé sont reconnues pour leurs propriétés antiparasitaires et insectifuges. Elles sont donc des alliées incontournables dans la prévention contre les poux.

Pour une protection maximale avec ces huiles essentielles, favorisez l’utilisation des élastiques préventifs. Le bouquet d’huiles essentielles utilisé est optimisé pour repousser les poux. Par ailleurs, ce complexe d’huiles essentielles est micro-encapsulé dans l’élastique ce qui permet une diffusion en continu pendant plusieurs jours.

La formule d’huiles essentielles contenue dans les élastiques Orgakiddy a été testée dans un laboratoire français indépendant, son efficacité est avérée à 95 %.

Grâce à la micro-encapsulation, la diffusion des principes actifs qui repoussent les poux est efficace pendant 14 jours en continu.

L’utilisation des huiles essentielles doit toujours s’accompagner de précautions, vous devez vous reporter attentivement aux conditions d’utilisation. Sachez qu’en général les huiles essentielles ne peuvent pas être utilisées chez les enfants de moins de 3 ans et chez les femmes enceintes.

3- Je contrôle régulièrement la tête de mon enfant (et la mienne) !

Un contrôle une fois par semaine au minimum, voire tous les jours, vous permettra de réagir immédiatement si vous repérez des lentes ou des poux. Utilisez un peigne antipoux très fin et avec des dents striées, il ne laissera passer ni les lentes, ni les poux et vous aidera à détecter rapidement leur présence. Inspectez plus particulièrement la nuque, les tempes et l’arrière des oreilles car se sont les endroits préférés des poux !

Petite méthode pour passer le peigne antipoux :

  • Commencez par bien démêler les cheveux de votre enfant avec une brosse classique.
  • Mouillez-lui la tête.
  • Recouvrez ses épaules d’une serviette (de couleur claire de préférence afin de mieux repérez les poux ou les lentes qui tombent). N’oubliez pas de vous placez sous un bon éclairage.
  • Passez ensuite le peigne antipoux mèche par mèche en partant de la racine jusqu’à la pointe. 
4- J’explique à mon enfant qu’il ne doit pas partager son bonnet ou son écharpe

Expliquez bien à  votre enfant l’intérêt de ne pas partager bonnet, casquette, écharpe et tous les accessoires en contact avec les cheveux. Il doit aussi éviter de trop coller sa tête à celles de ses camarades, surtout en période d’alerte aux poux. Le pou est très contagieux car il se déplace très vite (23 cm par minute), ce qui lui permet de passer très rapidement d’une tête à l’autre. La contamination se fait par contact direct : un frôlement tête à tête lui suffit pour trouver un nouveau logis, mais aussi, il se propage indirectement lors des échanges de brosses à cheveux, de bonnets, de casquettes…

Le pou se reproduit toute l’année, il n’y a donc pas à proprement parler de « saison des poux ». Toutefois, certaines périodes semblent plus propices que d’autres et les rentrées scolaires en font parties ! Dans tous les cas, ne relâchez pas votre attention et redoublez de vigilance dès que l’école vous prévient que les poux sont arrivés ! Car une fois que les poux sont installés sur la tête de votre enfant, ils y restent jusqu’à ce qu’ils soient éliminés par un traitement, n’espérez surtout pas les voir partir d’eux même (malheureusement) !

Acheter en ligne

TROUVER UN POINT DE VENTE
close-link
Acheter en ligne